Colza : des plantes pièges pour protéger les abeilles

, par  Prever , popularité : 80%

Comme moi vous avez peut-être vu ce printemps dans le Bas Léon, en bordure de plusieurs magnifiques parcelles de colza en pleine floraison, cet écriteau :

’’ Ici avec cette variété de colza nous protégeons les abeilles’’.

Quelques explications à la mise en place de cette pratique de culture raisonnée.


Deux variétés de colza sont implantées dans les parcelles :

  • l’une pour la production de graines, la variété d’intérêt ;
  • la seconde est une variété plus précoce, mélangée au semis à raison de 10 ou 15 %. C’est la référence sur le marché pour aider au contrôle des méligèthes. Elle servira de piège à ce ravageur.

Le méligèthe du colza est un adversaire important des cultures de colza.

Ce ravageur de 2 mm à la recherche de pollen et de nectar est capable de percer les bourgeons floraux avant leur floraison pour piller les étamines. La production de grain est donc compromise !

Mais la variété « piége » a une floraison plus précoce et ses hampes florales sont plus hautes. Elle vont donc attirer les méligèthes ce qui permet ainsi à la parcelle de ne pas subir les dégâts causés par ces insectes sur la variété destinée à la production.

On évite ainsi un traitement insecticide et on préserve les abeilles et les autres pollinisateurs.